Pourquoi avoir développé Laurux ?

 

 

          Pour répondre au manque évident, sous GNU/Linux,  d'un outil  simple, ergonomique et modulable capable d'assurer la gestion complète d'une PME. J'ai aussi voulu créer un logiciel simple d'installation et d'utilisation livré avec toute la documentation utile afin que toute personne intéréssée puisse accéder au produit sans être obligé de passer par des sociétés de services. Et pour ces dernières, elles pourront  consacrer uniquement  leur temps à la formation puisqu'il n'y a pas de paramétrage fastidieux.

          Je crois que Laurux conserve l'autonomie de l'utilisateur qui souhaite s'émanciper.

          La production d'un logiciel tel que Laurux est l'affleurement d'idées émancipatrices sans mot d'ordre sonore car aujourd'hui le concept du politique et de ses interrogations peut être véhiculé par du code informatique.     

          L'utilisation massive de ces codes ( GNU, Linux, Firefox, Libre Office etc... ) ou plus confidentielle (Laurux...) participe à la purge des contrôles par le capital et ses corporations mais aussi à l'élaboration d'une nouvelle culture informatique.

          Laurux n'est pas une réponse mais veut juste participer un peu à l'éveil d'une pensée de la résistance  ainsi qu'à une esthétique distante du mercantilisme libéral.
          Mais aussi, Laurux, comme tout logiciel libre, c'est surtout l'émanation d'une oeuvre collective car au-delà de sa dynamique propre c'est toute une communauté de femmes et d'hommes qui participe à ce vaste mouvement d'échanges culturels et de savoirs.

          Grâce aux logiciels libres et aux concepts qu'ils véhiculent, l'humanité est en train de s'approprier le "Gai savoir".

Jacky Tripoteau

  Retour